KeyEast Entertainment décide d'éclaircir la situation et de rassurer les fans.

Le 23 août, KeyEast Entertainment se range du côté de Kim Hyun Joong et dément les faits racontés par la petite-amie du chanteur.

L'agence a déclaré, « Après avoir confirmé les faits (avec Kim Hyun Joong), nous avons effectivement découvert que les deux parties se connaissent depuis 2012, cependant ils ont commencé à sortir ensemble que depuis quelques mois… Au milieu de leur relation, ils ont eu un échange verbal violent. Il est vrai qu'à cet instant les deux étaient instables émotionnellement, l'échange est alors devenu physique. Toutefois, ce n'est pas vrai qu'il y a eu plusieurs agressions physiques répétées, ni même qu'elle a été battue pendant deux mois comme il a été dit ».

La jeune femme avait également dit qu'à cause de ces agressions répétées, elle s'était fracturée une côte. La maison de disque du chanteur a déclaré à ce sujet :
« C'est la seule dispute qui s'est mal passée, sa fracture n'a rien à voir avec leur querelle. Elle s'est fracturée la côte lorsqu'ils jouaient ensemble, et le jour d'après ils se sont mis en couple. Etant donné qu'il n'y avait rien d'anormal, sa blessure n'a pas été déclarée ».

Enfin le label a terminé sa déclaration en disant, « Nous sommes vraiment déçus de la façon dont le rapport a été fait. L'accusation a exagéré et a grossi la vérité ». KeyEast a ajouté que Kim Hyun Joong aidera volontiers la police dans son enquête afin de révéler la vérité. Quant à ses activités, le chanteur va poursuivre comme prévu son emploi du temps, il s'occupera ensuite de cette affaire.

Il faut savoir que la maison de disque a mené son enquête pendant un jour entier avant de faire cette déclaration.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Les faits ont-ils été grossis ou Kim Hyun Joong est-il réellement coupable ?

Source : Allkpop