Park Bom aurait introduit clandestinement de la drogue en Corée.

Selon Segye Ilbo, l'affaire remonte à 2010. À l'époque, le procureur a décidé de classer l'affaire et de ne pas punir la chanteuse pour son crime. Cette nouvelle fait beaucoup parler d'elle, comment Park Bom a-t-elle pu s'en sortir aussi facilement ? Est-ce grâce à son statut de célébrité ?

D'après le procureur, Park Bom a été arrêtée le 12 octobre 2010 pour avoir essayé de faire entrer sur le territoire coréen 82 pilules d'amphétamines. Elle aurait utilisé un transporteur international (Fedex), mais le colis a été arrêté par la douane à l'aéroport international d'Incheon.

Même si dans certains pays, ces pilules sont utilisées comme traitement médical, dans d'autres pays c'est extrêmement réglementé voire absolument interdit. Les amphétamines stimulent fortement le système nerveux et peuvent énormément nuire au corps humain lorsqu'on en abuse. Pour cette raison, ces pilules ont été interdites par un décret du président en Corée ainsi que dans d'autres pays.

En 2010, Park Bom a été attrapée par la douane. Les pilules devaient être livrées à l'adresse d'un parent et le paquet portait le nom d'un parent de Bom. Après plusieurs investigations, l'accusation a découvert que le paquet était pour Park Bom.
L'affaire a officiellement été enregistrée le 19 octobre 2010. Toutefois, 42 jours plus tard, le 30 novembre, le procureur a décidé de suspendre l'affaire.

Lorsque des cas comme ceux-ci sont enregistrés, le statut d'une personne soupçonnée à la base devient le suspect principal. Cependant, pour cette affaire, Park Bom a évité toute punition. C'est la première fois qu'un procureur décide de classer l'affaire et de ne pas punir le suspect. Tout le monde se demande alors pourquoi il a pris une telle décision…

Un procureur expérimenté dans ce genre d'affaires a déclaré, « Même si c'est sa première fois, les personnes faisant transiter de drogues doivent être jugées, je ne peux pas comprendre la logique de cette affaire. Il y a des cas où les criminels sont dans un premier temps avertis puis la procédure est suspendue, mais je n'ai jamais entendu parler de cas où l'affaire n'est même pas enregistrée ».

Segye Ilbo a essayé de contacter le procureur Shin, qui était en charge de cette affaire à l'époque, mais il n'a pas réussi. Ce dernier a depuis quitté le bureau du procureur d'Incheon.

De nombreux médias ont alors donné leurs avis. Certains disent que si l'affaire a été classée aussi facilement, c'est parce que Park Bom possédait une ordonnance pour ces pilules aux États-Unis.

Yang Hyun Suk a écrit une lettre à ce sujet, à voir ici.

Source : Allkpop