Il y a quelques mois, Daniel était condamné à un an de prison, pour les accusations de consommation et de vente de marijuana pesant contre lui.

Cependant, le chanteur a fait appel de cette décision et a demandé à ce que sa peine de prison soit annulée au profit d'une peine de liberté conditionnelle (c'est-à-dire qu'il n'ira pas en prison tant qu'il se comporte correctement et ne commet aucun crime pendant une période définie).

En ce 11 février 2014, la cour suprême de Séoul a accepté sa demande et le chanteur a obtenu un sursis de trois ans. En cas de récidive pendant cette période, c'est la peine originale d'un an de prison qui sera appliquée. Daniel sera sous liberté conditionnelle pendant 2 ans, devra effectuer 120 heures de travaux d'intérêt général, passer 80 heures dans un centre de désintoxication et payer une amende de 7 168 000 wons (environ 4 913 euros).

Le juge a d'abord déclaré : « Daniel est impliqué dans un certain nombre d'actes criminels dans cette affaire ». Cependant, il a pris en compte le fait qu'il n'avait pas d'antécédents criminels et qu'il avait grandi aux États-Unis (où la marijuana est légale dans certains États). Il a également tenu compte de la coopération de Daniel et de l'engagement de sa sœur à le surveiller de près pendant qu'il ira à l'université aux États-Unis. Par conséquent, le juge a été favorable à la demande de l'accusé.

Daniel, sa famille et ses amis ont tous pleuré de joie à l'annonce de cette décision.

Aujourd'hui, il reste simplement à savoir ce que va devenir le groupe DMTN, au point mort depuis la révélation de ce scandale.

Source : Allkpop