SM Entertainment assure ne pas comprendre la sanction et veut même faire appel.



La sanction est tombée ! Il est maintenant interdit pour la SM Entertainment et la fédération coréenne de la culture populaire et de l'industrie de arts (Korean Federation of Pop Culture and Art Industry, KFPCAI) d'interférer dans les activités de JYJ.

En effet, après que la Commission de Commerce équitable (la Fair Trade Commission, FTC) ait rendu son jugement lors d'un communiqué officiel, la maison de disque SM Entertainment se dit surprise de la sanction et déclare : « Etant donné que nous n'avons jamais nui aux activités du groupe, nous sommes déçus qu'une telle sanction soit tombée. Nous cherchons actuellement un recours légal en vue de répondre à la sanction donnée ».

Pour rappeler brièvement les faits (on va essayer !), le groupe JYJ a accusé le label SM Entertainment ainsi que la KFPCAI d'avoir mis des freins à sa carrière.

La FTC a alors pris l'affaire en main. Des faits assez surprenants ont alors été révélés. La SM et la KFPCAI auraient demandé aux émissions musicales ainsi qu'aux stations radio de limiter l'apparition de JYJ et ce, alors que le groupe était en pleine promotion de son premier album en 2010.

Un représentant de la FTC a alors commenté, « Même si l'album des JYJ se vendait très bien, leur activité en tant que chanteurs a été restreinte en Corée. De par son influence, SM Entertainment a bloqué les opportunités du groupe dans différents domaines (dramas, musiques et publicités) ».

SM a également demandé à Warner Music Korea, le distributeur du premier album du groupe en 2010, d'arrêter la distribution de l'album.

Vous vous demandez peut-être pourquoi les chaînes télévisées et/ou les radios ont accepté de faire cela ? C'est simple.
Premièrement, SM Entertainment est l'une des plus grosse maisons de disque de Corée du Sud et a donc une influence considérable. D'autre part, les programmes ont été « menacés ».
En effet, ceux qui ne voulaient pas adhérer à la décision de la SM Entertainment pouvaient être impliqués dans les problèmes judiciaires du groupe, car selon la KFPCAI et SM Entertainment, ne pas restreindre les activités de JYJ revenait à empêcher la Hallyu et la culture pop coréenne de s'étendre.
De ce fait, plus aucun programme ne voulait traiter avec JYJ.

La réponse rendue par la FTC fut un très grand soulagement pour les membres, qui ont déclaré dans un communiqué officiel, « Nous sommes reconnaissants envers la commission de commerce équitable (FTC). Même si nous avions l'impression d'effectuer une traversée du désert sans fin depuis 2009, grâce à la décision rendue par la FTC, nous sentons que la situation s'améliore petit à petit et cela nous a rendu plus forts. Grâce à la sanction rendue aujourd'hui, nous espérons que nous pourrons nous promouvoir sur des scènes et des environnements appropriés. Nous espérons également que ces portes resteront ouvertes pour nos hoobaes** ».

Ils ont ensuite ajouté, « Même s'il nous reste un long chemin à parcourir avant de sortir de ce tunnel sombre, nous commençons à voir de la lumière aujourd'hui. Nous allons continuer d'avancer sans relâche jusqu'à cette lumière et nous allons faire de notre mieux pour vous rendre tout votre soutien avec nos activités à venir ».

Il faut continuer à soutenir JYJ et à être heureux pour eux, en espérant qu'ils puissent réussir même si la SM Entertainment n'est pas de cet avis !

**Note : Hoobae signifie une personne avec moins d'expérience, donc ici des artistes avec une carrière plus récente.

Source : Allkpop (1), Allkpop (2)